We use cookies to improve our site and your experience.

Interview exclusive de Sidney Toledano dans Culture sur i24NEWS

Interview exclusive dans Culture sur i24NEWS

Sidney Toledano, PDG de LVMH Group, revient pour la 1ère fois sur le licenciement de John Galliano de la maison Dior

« J’ai pris beaucoup de risques avec John Galliano, car j’étais conscient de son génie » S. Toledano sur i24NEWS

A lire aussi : Le 30 Montaigne

.

.

Sidney Toledano a accordé un entretien exclusif à Valérie Abecassis pour le magazine Culture sur i24NEWS.

L’occasion pour le PDG de LVMH Group de revenir sur l’éviction de John Galliano, de la maison de haute-couture Dior, en raison de propos racistes et antisémites tenus sous l’emprise de l’alcool, en 2011.

Sidney Toledano s’est d’abord confié sur la relation qu’il entretenait avec John Galliano :

« John était un génie créatif. Nous étions très proches. John est de Gibraltar et j’ai des origines espagnoles par mon père. On parlait de temps en temps espagnol avec John et ses parents avaient fait leur voyage de noces à Casablanca. On s’entendait très bien et il n’y a jamais eu le moindre problème».

Interrogé sur l’excentricité et les prises de risques de John Galliano lorsqu’il était directeur artistique de Dior, Sidney Toledano a tenu à répondre :

« Tout était parfaitement budgété. Parfois, il y avait des prises de risques. Comme dans un film, le metteur en scène vient voir le producteur et lui demande un hélicoptère pour une scène. C’était moi, qui prenais la décision finale. Parfois je disais ‘oui’, parfois je disais ‘non’ ». Mais d’ajouter : «J’ai pris beaucoup de risques avec lui, car j’étais conscient de son génie».

Le PDG de LVMH Group est revenu sur le licenciement de John Galliano 

« Il a eu ses problèmes personnels de santé et je l’avais mis en garde. Mais vous savez, quand vous n’êtes pas un parent direct et que les personnels sont dans le déni, c’est ce qui est arrivé. Et il a fallu prendre cette décision extrêmement difficile sur le plan personnel et [économique] car il était le réacteur principal de l’avionOn ne s’est pas parlé pendant 7 ans !»

Sidney Toledano a raconté également le parcours de John Galliano, suivant son éviction de Dior :

« Il a fait une cure, il a rencontré des psychologues et il a rencontré des rabbins. Il est allé à Londres, il est allé à New York et il a rencontré beaucoup de représentants de la communauté [juive] qui beaucoup d’ailleurs lui ont pardonné. Mais j’ai toujours dit que le pardon doit être demandé à celui qui a été heurtéEt ce jour a eu lieu 7 ans après. John m’a appelé, a demandé à me voir, et on s’est vus. Il s’est excusé. Mais on n’a fait aucun communiqué. Ça a été un soulagement pour moi ».

Au micro de Valérie Abecassis, le PDG de LVMH Fashion Group a conclu l’entretien en évoquant son histoire familiale et en insistant sur la coexistence entre les différentes communautés au Maroc :

« J’ai grandi au Maroc dans un pays de tolérance exceptionnelle. J’allais casser le jeûne du Ramadan avec mes amis musulmans. Ma mère a eu la bonne idée de m’amener à l’âge de 5 ans dans une école catholique. J’allais au Talmud Torah [ndlr : enseignement du judaïsme] régulièrement. Mon grand-père était un rabbin connu au Maroc. Je suis d’une lignée de grands rabbins. J’ai grandi dans un judaïsme extrêmement tolérant et ouvert ».

 

 Suivez moi sur Instagram @obsessionluxe


Interview exclusive de Sidney Toledano dans Culture sur i24NEWS
Your email address will not be published

Laisser un commentaire

11 − neuf =

Interview exclusive de Sidney Toledano dans Culture sur i24NEWS

Interview exclusive dans Culture sur i24NEWS Sidney Toledano, PDG de LVMH Group, revient pour la 1ère fois sur le licenciement de John Galliano de la maison Dior « J’ai pris beaucoup de risques avec John Galliano, car j’étais conscient de son génie » S. Toledano sur i24NEWS A lire aussi : Le 30 Montaigne . . Sidney Toledano a accordé […]

Interview exclusive de Sidney Toledano dans Culture sur i24NEWS
Christel Engström
Couture & Haute Couture
Christel Engström
,,,

Interview exclusive dans Culture sur i24NEWS

Sidney Toledano, PDG de LVMH Group, revient pour la 1ère fois sur le licenciement de John Galliano de la maison Dior

« J’ai pris beaucoup de risques avec John Galliano, car j’étais conscient de son génie » S. Toledano sur i24NEWS

A lire aussi : Le 30 Montaigne

.

.

Sidney Toledano a accordé un entretien exclusif à Valérie Abecassis pour le magazine Culture sur i24NEWS.

L’occasion pour le PDG de LVMH Group de revenir sur l’éviction de John Galliano, de la maison de haute-couture Dior, en raison de propos racistes et antisémites tenus sous l’emprise de l’alcool, en 2011.

Sidney Toledano s’est d’abord confié sur la relation qu’il entretenait avec John Galliano :

« John était un génie créatif. Nous étions très proches. John est de Gibraltar et j’ai des origines espagnoles par mon père. On parlait de temps en temps espagnol avec John et ses parents avaient fait leur voyage de noces à Casablanca. On s’entendait très bien et il n’y a jamais eu le moindre problème».

Interrogé sur l’excentricité et les prises de risques de John Galliano lorsqu’il était directeur artistique de Dior, Sidney Toledano a tenu à répondre :

« Tout était parfaitement budgété. Parfois, il y avait des prises de risques. Comme dans un film, le metteur en scène vient voir le producteur et lui demande un hélicoptère pour une scène. C’était moi, qui prenais la décision finale. Parfois je disais ‘oui’, parfois je disais ‘non’ ». Mais d’ajouter : «J’ai pris beaucoup de risques avec lui, car j’étais conscient de son génie».

Le PDG de LVMH Group est revenu sur le licenciement de John Galliano 

« Il a eu ses problèmes personnels de santé et je l’avais mis en garde. Mais vous savez, quand vous n’êtes pas un parent direct et que les personnels sont dans le déni, c’est ce qui est arrivé. Et il a fallu prendre cette décision extrêmement difficile sur le plan personnel et [économique] car il était le réacteur principal de l’avionOn ne s’est pas parlé pendant 7 ans !»

Sidney Toledano a raconté également le parcours de John Galliano, suivant son éviction de Dior :

« Il a fait une cure, il a rencontré des psychologues et il a rencontré des rabbins. Il est allé à Londres, il est allé à New York et il a rencontré beaucoup de représentants de la communauté [juive] qui beaucoup d’ailleurs lui ont pardonné. Mais j’ai toujours dit que le pardon doit être demandé à celui qui a été heurtéEt ce jour a eu lieu 7 ans après. John m’a appelé, a demandé à me voir, et on s’est vus. Il s’est excusé. Mais on n’a fait aucun communiqué. Ça a été un soulagement pour moi ».

Au micro de Valérie Abecassis, le PDG de LVMH Fashion Group a conclu l’entretien en évoquant son histoire familiale et en insistant sur la coexistence entre les différentes communautés au Maroc :

« J’ai grandi au Maroc dans un pays de tolérance exceptionnelle. J’allais casser le jeûne du Ramadan avec mes amis musulmans. Ma mère a eu la bonne idée de m’amener à l’âge de 5 ans dans une école catholique. J’allais au Talmud Torah [ndlr : enseignement du judaïsme] régulièrement. Mon grand-père était un rabbin connu au Maroc. Je suis d’une lignée de grands rabbins. J’ai grandi dans un judaïsme extrêmement tolérant et ouvert ».

 

 Suivez moi sur Instagram @obsessionluxe

Translate »
Kardashian Jenner Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs