Maho Nabé

By MAHO NABÉ – la perfection japonaise dans une cocotte

Coup de coeur de la rédaction pour le Maho Nabé

Maho Nabé, m’a inspiré la recette de “Joue de Boeuf en Pot au Feu, marbré de Foie Gras d’Oie et Canard Truffé signé Maison Vérot”

A lire aussi : Hôtel SPA de Fontcaude 4*

En savoir plus

Le Nabé trouve sa source au nord du Japon dans la plus haute antiquité, 14 000 ans av. J.-C

En terre ou en fonte, cuisant à feu doux, à température idéale, dite « Niebana » – entre 96°C et 100°C – le Nabé développe ainsi toutes les saveurs des aliments et conserve le plat chaud longtemps après la cuisson

Il est alors placé au centre de la table, où il crée une ambiance chaleureuse entre les convives.

Maho Nabé

Quand le Chef Alain Passard a testé ce “pot magique” son retour en direct des cuisines de l’Arpège a suscité la joie de tous ceux qui, à Osaka, avaient travaillés depuis plusieurs années à sa conception et sa mise au point : “Quelle merveille cette cocotte ! Je fais une autre ratatouille!”.

Le + : Une économie d’énergie et une chaleur durable. En effet, le Maho Nabé garde la chaleur en son sein grâce à la technologie de la double paroi sous vide qui crée un effet d’isolation. Il préserve également une haute température même après ébullition et après son retrait du feu. La température est ainsi maintenue à 95°C pendant 20 minutes.

Tiger réinvente avec le Maho Nabé – « pot magique » en Japonais – cette tradition multimillénaire.

Le – : Outre le fait que j’ai envie de cuisiner tout le temps, aucun !

J’aime : L’esprit de la marque entre tradition Japonaise et cuisine contemporaine ; qui permet une préservation des nutriments même par une cuisson trop prolongée.


Maho Nabé

Dans ma Maho Nabé Akane Rouge, j’ai préparé ma recette de “Joue de Boeuf en Pot au Feu, déstructuré de marbré de Foie Gras d’Oie et Canard Truffé signé Maison Vérot”

Ingrédients pour 4 personnes

  • 800 g de Joues de Boeuf
  • Marbré de Foie Gras d’Oie et Canard Truffé signé Maison Vérot

  • Ou Foie Gras d’Oie ou de Canard
  • Truffe

 

  • 1 os à moelle
  • 4 poireaux
  • 4 carottes
  • 1 branche de céleri
  • 2 oignons
  • 1 gousse d’ail
  • 1 bouquet garni (persil, thym, laurier)
  • 2 clous de girofle
  • Gros sel
  • Poivre noir en grains

Etapes

  1. Si ce n’est pas déjà le cas par votre boucher ; ficelez les joues de boeuf pour qu’elles se maintiennent pendant la cuisson.

  2. Épluchez les carottes. Les poireaux. Et la branche de céleri. Puis lavez-les.

  3. Piquez un oignon avec les clous de girofle ; et faites dorer le second au four.

  4. Mettez dans votre Maho Nabé toute la viande. Et l’os à moelle (préalablement enveloppé dans une mousseline pour éviter que la moelle ne se répande). Puis, mouillez avec 5 litres d’eau froide.

  5. Salez au gros sel. Portez à ébullition et laissez bouillir jusqu’à ce qu’il ne se forme plus d’écume. Pensez à écumer souvent.

  6. Ajoutez-y les oignons. Les carottes. Les poireaux (en botte). Le céleri branche. L’ail. Et le bouquet garni. Puis, ajoutez une 12iane de grains de poivre.

  7. Portez de nouveau à ébullition. Puis laissez cuire, à couvert, sur feu très doux, pendant au moins 4 heures.

  8. Enfin, dégraissez en cours de cuisson avec une petite louche.

  9. Le bouillon du pot-au-feu se consomme de préférence chaud, en précédant les viandes et les légumes ou seul. Il peut aussi être la base de divers potages.

  10. Quant aux morceaux de viande et aux légumes, retirez-les du bouillon et dressez-les dans un plat chaud. Servez-les aussitôt, avec des cornichons, de la fleur de sel et de la moutarde.

Maho Nabé

Laisser un commentaire