Nous utilisons les cookies pour améliorer le site et votre expérience de navigation.

Jean-­Marie Ancher reçoit le Grand Prix de l’Art de la Salle

Jean-­Marie  Ancher,  Directeur  du restaurant  Le Taillevent,  reçoit  le Grand  Prix  de   l’Art  de  la  Salle

Le  30  avril  2015,  Jean-­‐Marie  Ancher  est  récompensé  par  l’Académie  Internationale  de   Gastronomie  du  Grand  Prix  Art  de  la  Salle.  Cette  distinction  consacre  une  carrière   débutée  il  y  a  quarante  ans  au  sein  du  Taillevent.  Mémoire  vive  de  l’établissement,  passé   par  tous  les  postes  avant  d’en  devenir  le  Directeur,  Jean-­‐Marie  Ancher  incarne  les   valeurs  du  savoir-­‐recevoir  à  la  française.  Entre  distinction,  discernement,  passion  et   sincérité  ce  passeur  d’émotions  envisage  son  métier  comme  une  vocation.  C’est  cet   engagement  que  l’Académie  Internationale  de  Gastronomie  couronne.

Jean-­Marie  Ancher

Un  enfant  de  la  Maison  Taillevent

En  1975,  à  l’âge  de  17  ans,  Jean-­‐Marie  Ancher  débute  commis  au  Taillevent.  Il  n’imagine   pas  alors  tenir  une  semaine.  L’institution  l’impressionne,  autant  que  ses  maîtres   d’apprentissage  qui  lui  transmettent  pour  une  vie  la  passion  de  servir.

Il  s’accroche,  apprend  l’anglais,  décroche  son  CAP  Restauration  et  passe  par  l’École   Hôtelière  de  Paris.  Il  gravit  les  échelons  pour  devenir  demi-­‐chef  de  rang  avant  de   recevoir  un  ordre  en  forme  de  consécration.  En  1982,  le  légendaire  Jean-­‐Claude  Vrinat   lui  intime  :  «  Allez  à  la  Samaritaine  pour  prendre  vos  mesures.  Vous  serez  maître  d’hôtel,   c’est  cela  ou  la  porte.  »  De  1986  à  2007,  il  devient  premier  maître  d’hôtel  et  bras  droit  de   l’amphitryon,  puis  lui  succède  après  son  décès.     Une  nomination  d’évidence  pour  Valérie  Vrinat  qui  voit  en  lui  le  meilleur  disciple  de  son   père.    Jean-­‐Marie  Ancher  est  depuis  le  visage  du  Taillevent,  cet  hôte  «  qui  reçoit  comme   un  ami  au  domicile,  pour  donner  avec  ses  équipes  du  bonheur  à  200%  ».  Une  manière   propre  au  Taillevent  de  transformer  un  moment  simple  en  moment  unique.

La  sincérité  à  l’œuvre   Jean-­‐Marie  ANCHER  est  un  marathonien.  Il  envisage  chacun  de  ses  services  comme  une   épreuve  de  fond.  Aujourd’hui  encore  il  éprouve  le  trac  et  s’isole  pour  méditer  vingt   minutes  avant  d’entrer  en  salle.  Cela  évoque  une  technique  d’acteur,  pourtant  Jean-­‐ Marie  Ancher  ne  joue  pas.  Il  incarne  sa  passion.  «  J’aime  tous  mes  clients,  avoue-­‐t-­‐il.  Je   reçois  de  la  même  façon  quelqu’un  qui  viendra  une  seule  fois  dans  sa  vie  que  celui  qui   revient  toutes  les  semaines.  »  Son  plaisir  de  recevoir  et  de  servir  est  rayonnant.  Il  le   transmet  à  ses  équipes  et  aux  tables  qu’il  approche.  Là  où  la  passion  rejoint  le  savoir-­‐ faire,  il  se  passe  quelque  chose  de  merveilleux.  C’est  cette  chose  merveilleuse  que  Jean-­‐ Marie  Ancher  défend  et  préserve  au  Taillevent  encouragé  par  les  frères  Gardinier  qui  en   sont  devenus  les  propriétaires.

La  transmission  pour  crédo   Jean-­‐Marie  Ancher  a  beaucoup  appris  de  ses  maîtres.  Il  transmet  à  son  tour.  «  Mon  plus   grand  plaisir,  lorsque  je  reviendrai  déjeuner  ou  dîner  ici,  sera  de  voir  ces  enfants  qui  ont   la  niaque,  leur  donner  leur  chance  et  les  faire  évoluer.  »  Parrain  de  la  promotion  2014  du   Lycée  Guillaume  Tirel,  membre  du  jury  du  Meilleur  Ouvrier  de  France,  le  Chevalier  dans   l’Ordre  National  du  Mérite  intervient  dès  qu’il  le  peut  dans  les  classes  pour  «  emballer   les  gamins  ».  Surtout,  il  applique  dans  ses  rangs  la  même  bienveillance  attentive  qu’avec   ses  clients.     L’auteur  du  «  Petit  livre  du  vin  »  en  2000,  qui  songe  à  publier  son  «  Tableau  des   moments  inoubliables  »  est  un  artiste  de  la  salle  qui  démontre  que  le  classicisme  à  la   française  n’est  pas  un  cérémonial  empesé,  mais  une  gestuelle  cultivée  et  humaniste.

À  propos  de  l’Académie  Internationale  de  Gastronomie  (AIG)

L’Académie  a  pour  objet  la  sauvegarde  et  le  développement  des  cultures  et  des  patrimoines   culinaires  régionaux  et  nationaux.   Elle  appuie  et  favorise  toutes  initiatives  et  toutes  opérations  à  caractère  culturel,  éducatif,   nutritionnel  et  touristique  concernant  la  gastronomie  et  attribue  chaque  année  quatre   Grands  Prix  :  le  Grand  Prix  de  l’Art  de  la  Cuisine,  le  Grand  Prix  de  la  Culture   Gastronomique,  le  Grand  Prix  de  la  Science  de  l’Alimentation  et  le  Grand  Prix  de  l’Art  de  la   Salle.

Le  Taillevent   15,  rue  Lamennais   75008  Paris   T.  +33  (0)1  44  95  15  01   letaillevent@letaillevent.com

Horaires  d’ouverture  :   Déjeuner  12h15  –  Dîner  19h15

Fermé  le  samedi,  dimanche  et  jours  fériés

 Suivez moi sur Instagram @ObsessionLuxe


Jean-­Marie Ancher reçoit le Grand Prix de l’Art de la Salle

Votre adresse email ne sera pas publié

Laisser un commentaire

Jean-­Marie Ancher reçoit le Grand Prix de l’Art de la Salle

Jean-­Marie  Ancher,  Directeur  du restaurant  Le Taillevent,  reçoit  le Grand  Prix  de   l’Art  de  la  Salle Le  30  avril  2015,  Jean-­‐Marie  Ancher  est  récompensé  par  l’Académie  Internationale  de   Gastronomie  du  Grand  Prix  Art  de  la  Salle.  Cette  distinction  consacre  une  carrière   débutée  il  y  a  quarante  ans  au  sein  du  Taillevent.  Mémoire […]

Jean-­Marie Ancher reçoit le Grand Prix de l’Art de la Salle
Christel Engström
Article
Christel Engström
,,,,

Jean-­Marie  Ancher,  Directeur  du restaurant  Le Taillevent,  reçoit  le Grand  Prix  de   l’Art  de  la  Salle

Le  30  avril  2015,  Jean-­‐Marie  Ancher  est  récompensé  par  l’Académie  Internationale  de   Gastronomie  du  Grand  Prix  Art  de  la  Salle.  Cette  distinction  consacre  une  carrière   débutée  il  y  a  quarante  ans  au  sein  du  Taillevent.  Mémoire  vive  de  l’établissement,  passé   par  tous  les  postes  avant  d’en  devenir  le  Directeur,  Jean-­‐Marie  Ancher  incarne  les   valeurs  du  savoir-­‐recevoir  à  la  française.  Entre  distinction,  discernement,  passion  et   sincérité  ce  passeur  d’émotions  envisage  son  métier  comme  une  vocation.  C’est  cet   engagement  que  l’Académie  Internationale  de  Gastronomie  couronne.

Jean-­Marie  Ancher

Un  enfant  de  la  Maison  Taillevent

En  1975,  à  l’âge  de  17  ans,  Jean-­‐Marie  Ancher  débute  commis  au  Taillevent.  Il  n’imagine   pas  alors  tenir  une  semaine.  L’institution  l’impressionne,  autant  que  ses  maîtres   d’apprentissage  qui  lui  transmettent  pour  une  vie  la  passion  de  servir.

Il  s’accroche,  apprend  l’anglais,  décroche  son  CAP  Restauration  et  passe  par  l’École   Hôtelière  de  Paris.  Il  gravit  les  échelons  pour  devenir  demi-­‐chef  de  rang  avant  de   recevoir  un  ordre  en  forme  de  consécration.  En  1982,  le  légendaire  Jean-­‐Claude  Vrinat   lui  intime  :  «  Allez  à  la  Samaritaine  pour  prendre  vos  mesures.  Vous  serez  maître  d’hôtel,   c’est  cela  ou  la  porte.  »  De  1986  à  2007,  il  devient  premier  maître  d’hôtel  et  bras  droit  de   l’amphitryon,  puis  lui  succède  après  son  décès.     Une  nomination  d’évidence  pour  Valérie  Vrinat  qui  voit  en  lui  le  meilleur  disciple  de  son   père.    Jean-­‐Marie  Ancher  est  depuis  le  visage  du  Taillevent,  cet  hôte  «  qui  reçoit  comme   un  ami  au  domicile,  pour  donner  avec  ses  équipes  du  bonheur  à  200%  ».  Une  manière   propre  au  Taillevent  de  transformer  un  moment  simple  en  moment  unique.

La  sincérité  à  l’œuvre   Jean-­‐Marie  ANCHER  est  un  marathonien.  Il  envisage  chacun  de  ses  services  comme  une   épreuve  de  fond.  Aujourd’hui  encore  il  éprouve  le  trac  et  s’isole  pour  méditer  vingt   minutes  avant  d’entrer  en  salle.  Cela  évoque  une  technique  d’acteur,  pourtant  Jean-­‐ Marie  Ancher  ne  joue  pas.  Il  incarne  sa  passion.  «  J’aime  tous  mes  clients,  avoue-­‐t-­‐il.  Je   reçois  de  la  même  façon  quelqu’un  qui  viendra  une  seule  fois  dans  sa  vie  que  celui  qui   revient  toutes  les  semaines.  »  Son  plaisir  de  recevoir  et  de  servir  est  rayonnant.  Il  le   transmet  à  ses  équipes  et  aux  tables  qu’il  approche.  Là  où  la  passion  rejoint  le  savoir-­‐ faire,  il  se  passe  quelque  chose  de  merveilleux.  C’est  cette  chose  merveilleuse  que  Jean-­‐ Marie  Ancher  défend  et  préserve  au  Taillevent  encouragé  par  les  frères  Gardinier  qui  en   sont  devenus  les  propriétaires.

La  transmission  pour  crédo   Jean-­‐Marie  Ancher  a  beaucoup  appris  de  ses  maîtres.  Il  transmet  à  son  tour.  «  Mon  plus   grand  plaisir,  lorsque  je  reviendrai  déjeuner  ou  dîner  ici,  sera  de  voir  ces  enfants  qui  ont   la  niaque,  leur  donner  leur  chance  et  les  faire  évoluer.  »  Parrain  de  la  promotion  2014  du   Lycée  Guillaume  Tirel,  membre  du  jury  du  Meilleur  Ouvrier  de  France,  le  Chevalier  dans   l’Ordre  National  du  Mérite  intervient  dès  qu’il  le  peut  dans  les  classes  pour  «  emballer   les  gamins  ».  Surtout,  il  applique  dans  ses  rangs  la  même  bienveillance  attentive  qu’avec   ses  clients.     L’auteur  du  «  Petit  livre  du  vin  »  en  2000,  qui  songe  à  publier  son  «  Tableau  des   moments  inoubliables  »  est  un  artiste  de  la  salle  qui  démontre  que  le  classicisme  à  la   française  n’est  pas  un  cérémonial  empesé,  mais  une  gestuelle  cultivée  et  humaniste.

À  propos  de  l’Académie  Internationale  de  Gastronomie  (AIG)

L’Académie  a  pour  objet  la  sauvegarde  et  le  développement  des  cultures  et  des  patrimoines   culinaires  régionaux  et  nationaux.   Elle  appuie  et  favorise  toutes  initiatives  et  toutes  opérations  à  caractère  culturel,  éducatif,   nutritionnel  et  touristique  concernant  la  gastronomie  et  attribue  chaque  année  quatre   Grands  Prix  :  le  Grand  Prix  de  l’Art  de  la  Cuisine,  le  Grand  Prix  de  la  Culture   Gastronomique,  le  Grand  Prix  de  la  Science  de  l’Alimentation  et  le  Grand  Prix  de  l’Art  de  la   Salle.

Le  Taillevent   15,  rue  Lamennais   75008  Paris   T.  +33  (0)1  44  95  15  01   letaillevent@letaillevent.com

Horaires  d’ouverture  :   Déjeuner  12h15  –  Dîner  19h15

Fermé  le  samedi,  dimanche  et  jours  fériés

 Suivez moi sur Instagram @ObsessionLuxe