Henriot Millésime 2008

Henriot Millésime 2008; Grands Terroirs de la Champagne

En effet, la cuvée Henriot Millésime 2008 illustre la parfaite expression lumineuse et pure des Grands Terroirs de la Champagne sublimés par le talent des hommes.

La famille Henriot cultive une affinité particulière pour ces vins issus des sols où la craie champenoise est la plus pure et leur confère une minéralité intrigante et iodée. 

.

A lire aussi : HENRIOT Rose Brut

.

Henriot Millésime 2008

.

MILLÉSIME 2008

Ainsi, c’est tout en fraîcheur et en légèreté, que cet assemblage de Premiers et Grands Crus sublime une très grande année champenoise.

Une très grande année qui signe également l’année du bicentenaire de la Maison Henriot ; 1808 – 2008.

L’ART DE L’ASSEMBLAGE

En effet, ce nectar est le fruit d’un assemblage composé de plus d’une dizaine de villages Premiers et Grands Crus. Ainsi, ce millésime est un hommage à une année par définition unique.

Ainsi, c’est dans le calme et l’obscurité des caves de la Maison, à Reims, que les bouteilles de Henriot Millésime 2008 séjournent pour une période de 6 ans avant de vous être livrées.

LES SENS

Premièrement… L’Œil

La robe est or clair avec des reflets brillants. Les bulles sont très fines et témoignent d’un long vieillissement en cave.

Ensuite…. Le Nez

Ainsi au nez, son bouquet est dominé par les agrumes et les fruits jaunes. Aussi, de pêche de vigne et de brugnon. Ainsi qu’une discrète dimension florale (fleurs blanches). Aussi, de subtiles notes de miel et de citron confit ; qui apportent une touche de gourmandise et lui donnent un caractère soyeux.

Enfin… La Bouche

Le palais exprime la fraîcheur et la légèreté. Premièrement, le pamplemousse. Deuxièmement, l’abricot. Puis, le cédrat. Pour finir, les agrumes frais qui s’animent pour se prolonger sur des notes de pâtes de fruits. Toutefois, avec une très grande minéralité toujours présente. Ainsi, la finale est longue… fine… soyeuse ; et rafraîchissante.

RECOMMANDATION

MILLÉSIME 2008

La Maison vous recommande de déguster un turbot poêlé au beurre safrané ; avec une coupe de son Millésime 2008.

En effet, la finesse du turbot laisse exprimer toute la minéralité et la délicatesse de cette cuvée d’exception qui sublime une très grande année champenoise !

SUGGESTIONS METS-VINS

Une association fine et délicate !

Millésime 2008 et turbot poêlé au beurre safrané.

La minéralité et la délicatesse de cette cuvée s’exprimeront parfaitement sur ce poisson d’exception.

Millésime 2008

Turbot poêlé ; beurre safrané et pommes de terre grenailles

Surnommé le « Prince des Mers », le turbot est un poisson à la chair fine et délicate aux grandes qualités nutritionnelles. Afin de ravir les fins palais, nous vous proposons une recette de turbot poêlé accompagné d’une sauce au beurre safrané et de pommes de terre grenailles.

Plat pour 4 personne(s).

Temps de préparation ; 30 minutes.

INGRÉDIENTS

  • 4 pavés de turbot.
  • 150 g de beurre.
  • 2 g de pistils de safran.
  • 500 g de pommes de terre grenailles.
  • Huile d’olive.
  • Sel et poivre.

PRÉPARATION

  • Nettoyer les pommes de terre grenailles en les frottant sous l’eau ; sans les éplucher.
  • Dans une poêle, faire chauffer un filet d’huile d’olive.
  • Déposer les pommes de terre et les laisser cuire 5 minutes à feu vif en remuant.
  • Saler et poivrer, poursuivre la cuisson 20 minutes à feu doux et à couvert en remuant régulièrement.
  • Faire fondre le beurre à feu doux dans une casserole avec le safran, le sel et le poivre.
  • Réserver.
  • Saler et poivrer les pavés de turbot.
  • Verser un filet d’huile d’olive dans une poêle et faire chauffer à feu vif.
  • Déposer les pavés de turbot et les faire cuire 2 minutes de chaque côté.
  • Déposer les pavés de turbot sur les assiettes ; et verser le beurre bien chaud.
  • Accompagner des pommes de terre grenailles.

Servir aussitôt !

.

Henriot Millésime 2008

.

Henriot Millésime 2008

.

www.champagne-henriot.com/fr
www.boutique.champagne-henriot.com

Laisser un commentaire