image_pdfTéléchargez l'article en pdf

Quoi de neuf dans l’aviation privé en 2019 ?

Gstaad est ma destination privilégiée cette année

Le village dans les montagnes par Joakim Engström Bringuier, 12 ans (adapté par maman Christel Engström Bringuier)

Le village dans les montagnes est un village caché derrière une grande forêt verdoyante avec une belle prairie de fleurs colorées qui vous ensorcellent de ces parfums frais… Village qui s’ouvre aussi sur les sommets des Alpes bernoises et descend jusqu’au lac protégé de Lauenen. Cette belle vue sur le lac permet d’admirer enfin la cascade Tungelschuss, très abondante à la fonte des neiges. Les maisons de ce village sont aussi belles que des maisons en pain d’épice (Suisse Orientale, Biberli ou « Bärli-Biber »). De jolies personnes avec de belles jouent rondes et généreuses, telle l’incontournable Heidi, vous accueilleront chaleureusement avec des birchermüesli au miel et aux pommes. Aussi, les villageois récupèrent le lait des vaches qui ont brouté les fleurs colorées de la prairie pour faire des fromages si délicieux qu’ils sont vendus dans le monde entier !

Alors, prêt à décoller en jet privé ? Cannes – Gstaad (3 530€)

Voici ce qui pourrait secouer l’aviation privée dans les mois à venir

Point de rupture pour les services de partage

Ainsi, 2019 sera l’année de rupture pour ce type de services. En effet, les investisseurs ne pourront plus maintenir un tel niveau de dépenses, sans contrepartie.

Aussi, tous les acteurs de type startup sont dans la même position délicate. Pour Adam Twidell, PDG de PrivateFly :

« plus aucune nouvelle entreprise ne devrait parvenir à se faire une place sur ce marché au cours des dix prochaines années. »

L’environnement devient un enjeu majeur

En effet, les plus grands opérateurs aériens seront bientôt soumis au système de compensation des émissions de carbone CORSIA (Carbon Offsetting and Reduction Scheme for International Aviation), qui s’applique déjà aux compagnies aériennes.

Zunum Aero est l’un des avions électriques qui pourraient voir le jour dans les prochaines années. Image Zunum Aero

Changements en perspective sur la catégorie des super-midsize

Ainsi, tous les regards se tournent actuellement vers la catégorie des super-midsize (les plus gros jets de taille moyenne) qui verra le lancement de plusieurs nouveaux modèles en 2019. En premier lieu, les Praetor 500 et 600 de Embraer. Aussi, le Citation Longitude de Textron.

Les Praetor disposeront d’une cabine moderne et spacieuse. Image : Praetor

En effet, ces appareils devraient détrôner le très populaire Challenger 350 de Bombardier qui fut l’avion le plus livré en 2017 (toutes catégories confondues). Ainsi, ils marquent l’entrée de leurs avionneurs sur le segment des super midsize. Ainsi, ils pourront effectuer des vols transatlantiques et transcontinentaux.

Les phénomènes climatiques extrêmes imposent une réaction rapide

Par ailleurs, ces dernières années ont vu l’émergence d’une demande pour des vols de dernière minute en cas de phénomènes climatiques violents et soudains. Tels que les feux de forêt. Les ouragans. Ou encore les blizzards. D’autant plus, qu’il est vrai que dans ces situations extrêmes, l’aviation privée offre une solution rapide pour l’évacuation. Le ravitaillement. Mais aussi, l’acheminement d’équipes de secours ou de journalistes et les visites de responsables politiques.

Que ce soit la neige, les innondations ou les conditions extrêmes, les jets privés sont souvent appelés à répondre à des missions d’évacuation. Image : Pilatus

Aussi, l’augmentation du nombre de ces phénomènes liés au réchauffement climatique devrait donc continuer de soutenir ce type de demande au cours de l’année prochaine.

Demande croissante pour les longs rayons d’action

L’aviation privée ne suit pas toujours les mêmes tendances que l’aviation commerciale, mais c’est le cas pour celle-ci : les clients souhaitent voler plus loin, sans escale et dans un plus grand confort.

Le Global 7500 est l’un des jets les plus attendus du moment © Bombardier

De plus en plus de passagers préfèrent un vol direct sur un gros jet, même s’il serait plus économique de faire une escale ou de louer un modèle de taille modeste. Cela s’explique principalement par leur désir de gagner du temps et d’arriver plus rapidement à destination ou encore de dormir sans interruption. La plupart des gros jets sont équipés de sièges convertibles en lits et sont de plus en plus confortables.

Les vraies nuits de sommeil ont un prix et les clients sont prêts à le payer. Le Global 7500 qui a été livré fin décembre 2018, devraient être accessible à la location au cours de l’année 2019. Ce modèle impressionnant vient de battre les records de vitesse et de distance détenus par le G650ER et devient ainsi le jet d’affaires le plus performant du marché.

Source : blog.privatefly.fr

Atterrissez au coeur des stations de ski en hélicoptère

Laisser un commentaire