Nous utilisons les cookies pour améliorer le site et votre expérience de navigation.

Matthieu Lussiana premier français champion du Brésil

 Matthieu Lussiana premier français champion du Brésil

Merci Matthieu pour cette ITW (28 Mai 2017.).

  • Pouvez-vous vous présenter ?

Pour me présenter brièvement, je m’appelle Matthieu Lussiana, j’ai 28 ans, et j’ai la chance de pouvoir voyager dans le monde entier grâce à ma passion qui est la compétition moto sur circuit. La moto est une de mes plus grandes passion, mais j’ai beaucoup d’autres passions dans la vie, le dessin, le break dance, la musique, les gros câlins… et surtout passé du bon temps avec ma famille et mes amis d’enfance autour d’un bon barbecue autour d’un lac par exemple.

  • Pouvons nous dire que la moto est une histoire de famille ? Pourquoi ?

La moto est bien plus qu’une histoire de famille, c’est L’HISTOIRE de la famille. Je suis presque née sur une moto. Nous sommes une fratrie de 4 garçons et le Papa nous as tous mis un guidon de moto entre les mains, et cela depuis tout petit. Mes parents se sont rencontrés sur le mythique circuit de Rungis, à la belle époque, et depuis cette passion les unis toujours, pour le meilleur et pour le pire.

  • A quelle âge avez-vous commencé la moto ?

J’ai commencé la moto vers 4 ans, sur un Honda QR50, moto que nous avons gardé d’ailleurs, ça  servira pour la descendance (mdr). A la base, j’aurai voulu être crossman, quand je regardais le Supercross à Bercy à la télévision, c’est ça que je voulait faire mais vers 13 ans je me suis fracturé les vertèbres en pratiquant du Freestyle dans mon terrain de cross. Mon père trouvait cette discipline bien trop dangereuse, donc il a voulu me faire essayer le bitume, et il a eu raison, c’est bien mieux.

  • Pensez-vous déjà à en faire votre métier ?

Pour pouvoir réussir dans le monde de la moto, il faut être bien entouré depuis le plus jeune âge, bénéficier de gros soutient financier pour pouvoir s’entraîner le plus souvent possible et rester au top niveau tout le temps. J’ai un eu et j’ai encore un super entourage, mais malheureusement pas les fonds nécessaires pour pouvoir rivaliser tout les ans en Coupe du Monde STK1000. J’ai quand même réussi à terminer 3ème de ce championnat en 2014 avec la volonté, mais pour pouvoir gagné ma vie avec ce sport, je pense que c’est déjà trop tard, mais cela n’affecte pas du tout le fait que quand je suis sur la moto, je donne tout car je ne conçois pas la chose autrement.

  • Quelle âge aviez-vous lors de votre 1ère compétition ? Où était-ce ?

Ma première compétition moto, c’était à l âge de 14 ans, en championnat Promosport, sur une 125 Aprilia RS, il me semble avoir finit 5ème ce jour là, mais je ne me souviens plus sur quelle circuit.

  • Pourquoi BMW ?

La BMW S1000rr est une moto que j’ai adoptée la première année ou elle est sortie, en 2011, en coupe du monde Superstock 1000 et je me souviens de son moteur extraordinaire. C’est une moto qui m’as toujours convenue pour mon style de pilotage, c’est une moto stable en courbe, au freinage, et de plus qui à une très belle ligne. J’ai été 2 fois champions du Brésil sur ce modèle dans l’équipe d’Alex Barros en 2014 et 2015, et vainqueur du BMW Race Trophy en 2015.

  • Quelles sont vos relations avec Michel Augizeau ?

Avec Michel Augizeau, on se connaît depuis une bonne dizaine d’années déjà, car il a toujours engagé des motos dans les catégories ou je courrai aussi, nous avons été plus concurrents que partenaires, mais nous avons toujours entretenue de bonne relation, et un franc respect les uns envers les autres. Michel est de la vieille école, tout comme mon père, mais j’ai vraiment appris à le connaître cette année en intégrant son équipe pour la course des 24 heures Moto au Mans. Il à une énorme connaissance en tous ce qui concerne ce sport, et surtout une grande passion pour le sport moto, donc ce point que l’on as en commun ne pourra que renforcer nos liens par le futur.

  • Matthieu Lussiana, premier français champion du Brésil pour la catégorie 1000GP, on peut en parler ?

Ah le Brésil, Rio, le Carnaval, la Caïpirinha, la Samba , la Bikini (mdr), Et  ALEX BARROS… J’ai eu l’opportunité d’aller faire la dernière étape du l’année 2013 à Curitiba, et je l’ai remporté haut la main. Alex Barros avait une équipe, et j’ai battu son pilote qui roulait sur une BMW, et suite à cela nous sommes restés en contact et m’a proposé d’intégrer son équipe pour la saison 2014. J’ai gagné le championnat, et même chose pour la saison 2015. J’ai continué avec lui et j’ai encore ramené un titre de champion du Brésil. J’ai vraiment été très bien accueilli dans ce pays, c’est d’ailleurs la raison qui m’a poussé à parler avec eux dans leurs langue natal, pour un Lussiana, normalement cela aurait du être de l’Italien, mais ce sera du Portugais Brésilien du coup. Je garderai énormément de bons souvenirs d’avoir été courir la bas, je me souviendrais toujours des précieux conseils d’Alex, comment penser sur une moto, et surtout savoir accepter l’échec et s’en servir pour revenir plus fort. On se parle encore souvent au téléphone, on a gardé un très bon contact tous les deux, et je suis vraiment fier d’avoir ce champion à mes cotés en cas de soutient quand je suis en difficulté sur une course.

  • Quelle est votre prochaine course ?

Ma prochaine course se déroulera sur le circuit de Magny à l’occasion de la manche du championnat de France FSBK. Et encore une fois, Tecmas et moi-même seront concurrents. Je suis un peu déçu de ne pas pouvoir m’entraîner comme je le voudrais car suite à un gros crash à 280 kmh à Barcelone, je dois attendre que mes côtes se ressoudent pour pouvoir faire du Cardio. Tant pis, je serai rouge comme une pivoine, mais je donnerai encore tout ce que j’ai sous la main pour faire le meilleur résultat possible.

  • Quelles sont vos ambitions dans un futur proche ?

Dans un futur proche, j’aimerai faire grandir mon entreprise de vente de combinaisons sur mesure, car nous avons vraiment de grandes chances d’obtenir une grande place dans ce marché car nos produits sont de grande qualité et sont en perpétuel évolution. Ce n’est pas la moto qui me fait gagné ma vie, enfin la course en elle-même donc je travaille énormément sur cela avec mon frère Fabien. Je souhaiterai également pouvoir faire un championnat complet tel que l’ EWC sur une machine officielle, et quelques Wild Cards en WSBK, si je réussi à réunir les fonds suffisants, j’espère pouvoir participer à la manche WSBK à Magny Cours et Jerez pour cette année 2017.

www.matthieulussiana.com

 Suivez moi sur Instagram @ObsessionLuxe

Votre adresse email ne sera pas publié

Laisser un commentaire

Matthieu Lussiana premier français champion du Brésil

 Matthieu Lussiana premier français champion du Brésil Merci Matthieu pour cette ITW (28 Mai 2017.). Pouvez-vous vous présenter ? Pour me présenter brièvement, je m’appelle Matthieu Lussiana, j’ai 28 ans, et j’ai la chance de pouvoir voyager dans le monde entier grâce à ma passion qui est la compétition moto sur circuit. La moto est […]

Matthieu Lussiana premier français champion du Brésil
Christel Engström
Blog
Christel Engström

 Matthieu Lussiana premier français champion du Brésil

Merci Matthieu pour cette ITW (28 Mai 2017.).

  • Pouvez-vous vous présenter ?

Pour me présenter brièvement, je m’appelle Matthieu Lussiana, j’ai 28 ans, et j’ai la chance de pouvoir voyager dans le monde entier grâce à ma passion qui est la compétition moto sur circuit. La moto est une de mes plus grandes passion, mais j’ai beaucoup d’autres passions dans la vie, le dessin, le break dance, la musique, les gros câlins… et surtout passé du bon temps avec ma famille et mes amis d’enfance autour d’un bon barbecue autour d’un lac par exemple.

  • Pouvons nous dire que la moto est une histoire de famille ? Pourquoi ?

La moto est bien plus qu’une histoire de famille, c’est L’HISTOIRE de la famille. Je suis presque née sur une moto. Nous sommes une fratrie de 4 garçons et le Papa nous as tous mis un guidon de moto entre les mains, et cela depuis tout petit. Mes parents se sont rencontrés sur le mythique circuit de Rungis, à la belle époque, et depuis cette passion les unis toujours, pour le meilleur et pour le pire.

  • A quelle âge avez-vous commencé la moto ?

J’ai commencé la moto vers 4 ans, sur un Honda QR50, moto que nous avons gardé d’ailleurs, ça  servira pour la descendance (mdr). A la base, j’aurai voulu être crossman, quand je regardais le Supercross à Bercy à la télévision, c’est ça que je voulait faire mais vers 13 ans je me suis fracturé les vertèbres en pratiquant du Freestyle dans mon terrain de cross. Mon père trouvait cette discipline bien trop dangereuse, donc il a voulu me faire essayer le bitume, et il a eu raison, c’est bien mieux.

  • Pensez-vous déjà à en faire votre métier ?

Pour pouvoir réussir dans le monde de la moto, il faut être bien entouré depuis le plus jeune âge, bénéficier de gros soutient financier pour pouvoir s’entraîner le plus souvent possible et rester au top niveau tout le temps. J’ai un eu et j’ai encore un super entourage, mais malheureusement pas les fonds nécessaires pour pouvoir rivaliser tout les ans en Coupe du Monde STK1000. J’ai quand même réussi à terminer 3ème de ce championnat en 2014 avec la volonté, mais pour pouvoir gagné ma vie avec ce sport, je pense que c’est déjà trop tard, mais cela n’affecte pas du tout le fait que quand je suis sur la moto, je donne tout car je ne conçois pas la chose autrement.

  • Quelle âge aviez-vous lors de votre 1ère compétition ? Où était-ce ?

Ma première compétition moto, c’était à l âge de 14 ans, en championnat Promosport, sur une 125 Aprilia RS, il me semble avoir finit 5ème ce jour là, mais je ne me souviens plus sur quelle circuit.

  • Pourquoi BMW ?

La BMW S1000rr est une moto que j’ai adoptée la première année ou elle est sortie, en 2011, en coupe du monde Superstock 1000 et je me souviens de son moteur extraordinaire. C’est une moto qui m’as toujours convenue pour mon style de pilotage, c’est une moto stable en courbe, au freinage, et de plus qui à une très belle ligne. J’ai été 2 fois champions du Brésil sur ce modèle dans l’équipe d’Alex Barros en 2014 et 2015, et vainqueur du BMW Race Trophy en 2015.

  • Quelles sont vos relations avec Michel Augizeau ?

Avec Michel Augizeau, on se connaît depuis une bonne dizaine d’années déjà, car il a toujours engagé des motos dans les catégories ou je courrai aussi, nous avons été plus concurrents que partenaires, mais nous avons toujours entretenue de bonne relation, et un franc respect les uns envers les autres. Michel est de la vieille école, tout comme mon père, mais j’ai vraiment appris à le connaître cette année en intégrant son équipe pour la course des 24 heures Moto au Mans. Il à une énorme connaissance en tous ce qui concerne ce sport, et surtout une grande passion pour le sport moto, donc ce point que l’on as en commun ne pourra que renforcer nos liens par le futur.

  • Matthieu Lussiana, premier français champion du Brésil pour la catégorie 1000GP, on peut en parler ?

Ah le Brésil, Rio, le Carnaval, la Caïpirinha, la Samba , la Bikini (mdr), Et  ALEX BARROS… J’ai eu l’opportunité d’aller faire la dernière étape du l’année 2013 à Curitiba, et je l’ai remporté haut la main. Alex Barros avait une équipe, et j’ai battu son pilote qui roulait sur une BMW, et suite à cela nous sommes restés en contact et m’a proposé d’intégrer son équipe pour la saison 2014. J’ai gagné le championnat, et même chose pour la saison 2015. J’ai continué avec lui et j’ai encore ramené un titre de champion du Brésil. J’ai vraiment été très bien accueilli dans ce pays, c’est d’ailleurs la raison qui m’a poussé à parler avec eux dans leurs langue natal, pour un Lussiana, normalement cela aurait du être de l’Italien, mais ce sera du Portugais Brésilien du coup. Je garderai énormément de bons souvenirs d’avoir été courir la bas, je me souviendrais toujours des précieux conseils d’Alex, comment penser sur une moto, et surtout savoir accepter l’échec et s’en servir pour revenir plus fort. On se parle encore souvent au téléphone, on a gardé un très bon contact tous les deux, et je suis vraiment fier d’avoir ce champion à mes cotés en cas de soutient quand je suis en difficulté sur une course.

  • Quelle est votre prochaine course ?

Ma prochaine course se déroulera sur le circuit de Magny à l’occasion de la manche du championnat de France FSBK. Et encore une fois, Tecmas et moi-même seront concurrents. Je suis un peu déçu de ne pas pouvoir m’entraîner comme je le voudrais car suite à un gros crash à 280 kmh à Barcelone, je dois attendre que mes côtes se ressoudent pour pouvoir faire du Cardio. Tant pis, je serai rouge comme une pivoine, mais je donnerai encore tout ce que j’ai sous la main pour faire le meilleur résultat possible.

  • Quelles sont vos ambitions dans un futur proche ?

Dans un futur proche, j’aimerai faire grandir mon entreprise de vente de combinaisons sur mesure, car nous avons vraiment de grandes chances d’obtenir une grande place dans ce marché car nos produits sont de grande qualité et sont en perpétuel évolution. Ce n’est pas la moto qui me fait gagné ma vie, enfin la course en elle-même donc je travaille énormément sur cela avec mon frère Fabien. Je souhaiterai également pouvoir faire un championnat complet tel que l’ EWC sur une machine officielle, et quelques Wild Cards en WSBK, si je réussi à réunir les fonds suffisants, j’espère pouvoir participer à la manche WSBK à Magny Cours et Jerez pour cette année 2017.

www.matthieulussiana.com

 Suivez moi sur Instagram @ObsessionLuxe

Kardashian Jenner Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs