Nous utilisons les cookies pour améliorer le site et votre expérience de navigation.

Jaeger-LeCoultre soutient Fanny Douvere à l’occasion de la COP21

Jaeger-LeCoultre soutient Fanny Douvere à l’occasion de la COP21

A l’occasion de la COP21, Fanny Douvere, coordinatrice du Programme Marin de l’UNESCO, défend les 47 sites marins classés au Patrimoine Mondial

Véritable écran protecteur entre les espèces sensibles de la faune et de la flore et les perturbations dont celles liées au développement industriel, les sites du Patrimoine Mondial Marin constituent un refuge pour la vie sous-marine. Depuis 2008, le soutien de Jaeger-LeCoultre au Programme Marin du Patrimoine Mondial de l’UNESCO a permis de renforcer la résistance d’écosystèmes fragiles face aux évolutions du climat.

© Andreas B. Krueger
© Andreas B. Krueger

 

Du 30 novembre au 11 décembre, des dirigeants du monde entier sont réunis à Paris pour la 21ème Conférence des Partis. Il s’agit d’aboutir à un accord international sur le climat, dans l’objectif de limiter le réchauffement climatique en dessous de 2°C. Jaeger-LeCoultre est fière d’annoncer que le Dr. Fanny Douvere, coordinatrice du Programme Marin du Centre du Patrimoine Mondial de l’UNESCO à Paris, prendra la parole lors de cet événement majeur. Son but est d’attirer l’attention sur les effets dévastateurs du changement climatique constatés sur 47 sites marins inscrits au Patrimoine Mondial en raison de leur valeur universelle exceptionnelle. Ces sites uniques comprennent des barrières de corail parmi les plus anciennes de la planète, la plus grande population de morses du Pacifique, des tanières ancestrales d’ours blancs, le berceau des baleines grises du Pacifique, ainsi que des haltes migratoires essentielles pour des millions d’oiseaux migrateurs. Ces sites exceptionnels représentent en superficie plus de 10% de l’ensemble des aires marines protégées de la planète.

Le partenariat entre l’UNESCO et Jaeger-LeCoultre aide les gouvernements et les responsables de sites à réduire la menace posée par la surpêche, le développement côtier et les écoulements pollués. Ce partenariat, qui se manifeste par des actions quotidiennes, s’attache à renforcer la résistance d’écosystèmes marins fragiles afin qu’ils puissent se régénérer plus rapidement une fois affectés par les effets du changement climatique. Des écosystèmes sains sont plus aptes à résister au blanchissement ou à se remettre de tempêtes violentes dont la fréquence s’accroît. Parallèlement à son soutien de longue date au Centre du Patrimoine Mondial, Jaeger-LeCoultre a effectué ces dernières années de nombreuses donations pour que les pays puissent renforcer leur capacité à faire reculer la pêche illégale. Dans cette perspective, la Manufacture a récemment versé 30 000 euros au Cocos Island National Park du Costa Rica. Ce don s’inscrit dans une opération globale visant à doter le parc d’un bateau de patrouille obtenu par financement communautaire, ainsi que de nouveaux radars et d’un centre de surveillance centralisé. Avec l’aide de Jaeger-LeCoultre, le parc de Glacier Bay (Etats-Unis) et les Fjords de l’Ouest de la Norvège mènent actuellement une action conjointe destinée à augmenter le nombre de croisières respectueuses de l’environnement sur le réseau couvert par le Patrimoine Mondial.

Glacier Bay National Park(USA)©Mark Kelley_lamodecnous.com-la-mode-c-nous_livelamodecnous.com_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_
©Mark Kelley

Les effets directs du changement climatique sur le Patrimoine Mondial Marin sont d’ores et déjà visibles: fonte des glaces dans le spectaculaire parc de Glacier Bay ; fréquence et intensité en grande hausse des cyclones et des tempêtes dans des endroits comme la Grande Barrière de Corail, le récif corallien le plus important et le plus complexe du monde ; blanchissement de masse au récif de Tubbataha et au Komodo National Park. Plus tôt cette année, les scientifiques ont annoncé que le blanchissement global survenu en 2015 engendrerait vraisemblablement une disparition du corail comme l’histoire n’en a encore jamais connue. L’élévation du niveau de la mer menace l’existence même de la nation de Kiribati où se situe l’aire protégée des étonnantes Iles Phœnix, le site le plus large et le plus profond de la liste du Patrimoine Mondial. L’eau de mer devenant plus chaude et plus acide, les scientifiques prédisent un accroissement des incidences sur la faune, qui peut par exemple affecter le sexe des tortues de mer dont la nidification se produit sur les sites uniques du Patrimoine Mondial, s’étendant de l’atoll Aldabra dans l’Océan Indien jusqu’aux magnifiques Iles Galápagos du Pacifique. 

World Heritage Marine Programme

WHC.UNESCO.ORG

#JLCandUNESCO

 Suivez moi sur Instagram @ObsessionLuxe


Jaeger-LeCoultre soutient Fanny Douvere à l’occasion de la COP21
Votre adresse email ne sera pas publié

Laisser un commentaire

Jaeger-LeCoultre soutient Fanny Douvere à l’occasion de la COP21

Jaeger-LeCoultre soutient Fanny Douvere à l’occasion de la COP21 A l’occasion de la COP21, Fanny Douvere, coordinatrice du Programme Marin de l’UNESCO, défend les 47 sites marins classés au Patrimoine Mondial Véritable écran protecteur entre les espèces sensibles de la faune et de la flore et les perturbations dont celles liées au développement industriel, les […]

Jaeger-LeCoultre soutient Fanny Douvere à l’occasion de la COP21
Christel Engström
Article
Christel Engström
,,

Jaeger-LeCoultre soutient Fanny Douvere à l’occasion de la COP21

A l’occasion de la COP21, Fanny Douvere, coordinatrice du Programme Marin de l’UNESCO, défend les 47 sites marins classés au Patrimoine Mondial

Véritable écran protecteur entre les espèces sensibles de la faune et de la flore et les perturbations dont celles liées au développement industriel, les sites du Patrimoine Mondial Marin constituent un refuge pour la vie sous-marine. Depuis 2008, le soutien de Jaeger-LeCoultre au Programme Marin du Patrimoine Mondial de l’UNESCO a permis de renforcer la résistance d’écosystèmes fragiles face aux évolutions du climat.

© Andreas B. Krueger
© Andreas B. Krueger

 

Du 30 novembre au 11 décembre, des dirigeants du monde entier sont réunis à Paris pour la 21ème Conférence des Partis. Il s’agit d’aboutir à un accord international sur le climat, dans l’objectif de limiter le réchauffement climatique en dessous de 2°C. Jaeger-LeCoultre est fière d’annoncer que le Dr. Fanny Douvere, coordinatrice du Programme Marin du Centre du Patrimoine Mondial de l’UNESCO à Paris, prendra la parole lors de cet événement majeur. Son but est d’attirer l’attention sur les effets dévastateurs du changement climatique constatés sur 47 sites marins inscrits au Patrimoine Mondial en raison de leur valeur universelle exceptionnelle. Ces sites uniques comprennent des barrières de corail parmi les plus anciennes de la planète, la plus grande population de morses du Pacifique, des tanières ancestrales d’ours blancs, le berceau des baleines grises du Pacifique, ainsi que des haltes migratoires essentielles pour des millions d’oiseaux migrateurs. Ces sites exceptionnels représentent en superficie plus de 10% de l’ensemble des aires marines protégées de la planète.

Le partenariat entre l’UNESCO et Jaeger-LeCoultre aide les gouvernements et les responsables de sites à réduire la menace posée par la surpêche, le développement côtier et les écoulements pollués. Ce partenariat, qui se manifeste par des actions quotidiennes, s’attache à renforcer la résistance d’écosystèmes marins fragiles afin qu’ils puissent se régénérer plus rapidement une fois affectés par les effets du changement climatique. Des écosystèmes sains sont plus aptes à résister au blanchissement ou à se remettre de tempêtes violentes dont la fréquence s’accroît. Parallèlement à son soutien de longue date au Centre du Patrimoine Mondial, Jaeger-LeCoultre a effectué ces dernières années de nombreuses donations pour que les pays puissent renforcer leur capacité à faire reculer la pêche illégale. Dans cette perspective, la Manufacture a récemment versé 30 000 euros au Cocos Island National Park du Costa Rica. Ce don s’inscrit dans une opération globale visant à doter le parc d’un bateau de patrouille obtenu par financement communautaire, ainsi que de nouveaux radars et d’un centre de surveillance centralisé. Avec l’aide de Jaeger-LeCoultre, le parc de Glacier Bay (Etats-Unis) et les Fjords de l’Ouest de la Norvège mènent actuellement une action conjointe destinée à augmenter le nombre de croisières respectueuses de l’environnement sur le réseau couvert par le Patrimoine Mondial.

Glacier Bay National Park(USA)©Mark Kelley_lamodecnous.com-la-mode-c-nous_livelamodecnous.com_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_
©Mark Kelley

Les effets directs du changement climatique sur le Patrimoine Mondial Marin sont d’ores et déjà visibles: fonte des glaces dans le spectaculaire parc de Glacier Bay ; fréquence et intensité en grande hausse des cyclones et des tempêtes dans des endroits comme la Grande Barrière de Corail, le récif corallien le plus important et le plus complexe du monde ; blanchissement de masse au récif de Tubbataha et au Komodo National Park. Plus tôt cette année, les scientifiques ont annoncé que le blanchissement global survenu en 2015 engendrerait vraisemblablement une disparition du corail comme l’histoire n’en a encore jamais connue. L’élévation du niveau de la mer menace l’existence même de la nation de Kiribati où se situe l’aire protégée des étonnantes Iles Phœnix, le site le plus large et le plus profond de la liste du Patrimoine Mondial. L’eau de mer devenant plus chaude et plus acide, les scientifiques prédisent un accroissement des incidences sur la faune, qui peut par exemple affecter le sexe des tortues de mer dont la nidification se produit sur les sites uniques du Patrimoine Mondial, s’étendant de l’atoll Aldabra dans l’Océan Indien jusqu’aux magnifiques Iles Galápagos du Pacifique. 

World Heritage Marine Programme

WHC.UNESCO.ORG

#JLCandUNESCO

 Suivez moi sur Instagram @ObsessionLuxe