Nous utilisons les cookies pour améliorer le site et votre expérience de navigation.

ENVIRONNEMENT ET PATRIMOINE : LE DAKAR RESPONSABLE !

DAK13_Plaque Only Q

Un parcours concerté

Le parcours est établi en étroite collaboration avec des autorités gouvernementales, environnementales et patrimoniales.

·          Au Pérou : Ministères de l’Environnement et de la Culture.

·          En Argentine : Ministère de l’environnement et services de chaque province traversée

·          Au Chili: le CMN (Consejo de Monumentos Nacionales), le MMA (Ministerio Medio Ambiante), la CONAF (Corporation Nacional Forestal de Chile) et la CONADI (Corporation Nacional de Desarrollo Indígena).

 

Identification et protection des sites archéologiques et paléontologiques

·          Réalisation d’études avec des experts pour répertorier l’ensemble des sites

·          Mise en place de mesures de protection sur tous les sites

·          120 000 USD sont consacrés à ces mesures

 

Un bilan carbone compensé

·          100% des émissions carbone directes (organisation, concurrents, logistique) sont compensées.

·          300 000 US$ ont été à cette fin investis dans le projet Madre de Dios.

Il s’agit d’un projet qui accompagne la construction d’une route transocéanique, à travers la forêt amazonienne.

L’objectif est d’éviter la déforestation sauvage qui accompagne généralement ce genre de travaux.

Madre de Dios aide les populations locales à maintenir la faune et la  flore.

 

Des standards d’organisation exigeants et optimisés

·          Etat des lieux de chaque bivouac effectué en présence des autorités gouvernementales

·          1,5 tonnes d’aluminium, plastique, verre, carton….et 19 tonnes de pneus ont été recyclées en 2012 grâce au tri sélectif mis en place sur les bivouacs.

·          7000 litres d’huiles usagées et 27 tonnes de déchets (batteries, chiffons, filtres…) ont été traités en 2012 par des entreprises agréées.

·          Récupération des eaux sales sur chaque bivouac

·          Comme en 2012, tous les concurrents devront signer la charte environnementale.

 

Nettoyage du parcours

·          Des équipes composées de plusieurs véhicules de l’organisation passent chaque jour derrière la course

·          200 volontaires de l’association Eco Playas, qui milite et agit pour la protection de zones sensibles, se rendront sur les sites côtiers susceptibles d’attirer des spectateurs pour des distributions de sacs-poubelle.

De même, des collectes de déchets seront organisées immédiatement après le passage du rallye autour des zones spectateurs.

 

Le Dakar s’inscrit dans une démarche de progrès

Chaque année, l’organisation identifie des axes pertinents d’amélioration afin d’optimiser l’organisation sur les questions environnementales.

 

www.dakar.com

 Suivez moi sur Instagram @ObsessionLuxe


ENVIRONNEMENT ET PATRIMOINE : LE DAKAR RESPONSABLE !
Votre adresse email ne sera pas publié

Laisser un commentaire

ENVIRONNEMENT ET PATRIMOINE : LE DAKAR RESPONSABLE !
Christel Engström
Article
Christel Engström
,,,,,,

DAK13_Plaque Only Q

Un parcours concerté

Le parcours est établi en étroite collaboration avec des autorités gouvernementales, environnementales et patrimoniales.

·          Au Pérou : Ministères de l’Environnement et de la Culture.

·          En Argentine : Ministère de l’environnement et services de chaque province traversée

·          Au Chili: le CMN (Consejo de Monumentos Nacionales), le MMA (Ministerio Medio Ambiante), la CONAF (Corporation Nacional Forestal de Chile) et la CONADI (Corporation Nacional de Desarrollo Indígena).

 

Identification et protection des sites archéologiques et paléontologiques

·          Réalisation d’études avec des experts pour répertorier l’ensemble des sites

·          Mise en place de mesures de protection sur tous les sites

·          120 000 USD sont consacrés à ces mesures

 

Un bilan carbone compensé

·          100% des émissions carbone directes (organisation, concurrents, logistique) sont compensées.

·          300 000 US$ ont été à cette fin investis dans le projet Madre de Dios.

Il s’agit d’un projet qui accompagne la construction d’une route transocéanique, à travers la forêt amazonienne.

L’objectif est d’éviter la déforestation sauvage qui accompagne généralement ce genre de travaux.

Madre de Dios aide les populations locales à maintenir la faune et la  flore.

 

Des standards d’organisation exigeants et optimisés

·          Etat des lieux de chaque bivouac effectué en présence des autorités gouvernementales

·          1,5 tonnes d’aluminium, plastique, verre, carton….et 19 tonnes de pneus ont été recyclées en 2012 grâce au tri sélectif mis en place sur les bivouacs.

·          7000 litres d’huiles usagées et 27 tonnes de déchets (batteries, chiffons, filtres…) ont été traités en 2012 par des entreprises agréées.

·          Récupération des eaux sales sur chaque bivouac

·          Comme en 2012, tous les concurrents devront signer la charte environnementale.

 

Nettoyage du parcours

·          Des équipes composées de plusieurs véhicules de l’organisation passent chaque jour derrière la course

·          200 volontaires de l’association Eco Playas, qui milite et agit pour la protection de zones sensibles, se rendront sur les sites côtiers susceptibles d’attirer des spectateurs pour des distributions de sacs-poubelle.

De même, des collectes de déchets seront organisées immédiatement après le passage du rallye autour des zones spectateurs.

 

Le Dakar s’inscrit dans une démarche de progrès

Chaque année, l’organisation identifie des axes pertinents d’amélioration afin d’optimiser l’organisation sur les questions environnementales.

 

www.dakar.com

 Suivez moi sur Instagram @ObsessionLuxe