Nous utilisons les cookies pour améliorer le site et votre expérience de navigation.

Maje, « Fallow Me » le tournage …

Une soirée de présentation toute en fraîcheur.

Un vrai plaisir d’avoir pu partager cette projection avec Joanne, Doria et Lila!

 » Ce qui frappe quand on arrive le premier jour sur le tournage de Fallow Me c’est la jeunesse et la vitalité ambiante.

Jeunesse du cast bien sûr, mais aussi jeunesse de l’équipe technique, de la styliste, des staffs de l’agence de pub et de la production et,

plus subtilement encore, jeunesse de l’esprit, du mood, de l’esthétique qui flotte sur le plateau et va y perdurer trois jours.

En effet, pendant trois jours – et presque trois nuit – cette famille fraîchement composée autour d’un même projet ne va jamais se départir

de cet état de grâce par une chaleureuse complicité née d’une même vision, de références partagées, de backgrounds similaires et d’enthousiasme communicatif…

Ainsi d’un cours de théâtre à un studio d’enregistrement, des quais du canal Sain-Martin à une agence de pub, d’un appartement parisien à un dance-floor,

va-t-on partager des instants de vie de trois jeunes et jolies Parisienne… ».

 

 

A propos de MAJE

Maje est la marque de mode créée par Judith Milgrom.

Raffinée, sexy, élégante, tendance, rock, bohème, pointue, au goût d’aujourd’hui et déjà de demain.

Maje est une marque moderne.

Une marque qui, loin des archétypes et des codes inhérents au milieu, a choisi de communiquer différemmant.

« L’idée de départ, confie Judith Milgrom, par ailleurs grande fan de cinéma des années 1960, était d’imaginer

des contenus digitaux innovant, avec nos clients au coeur de ceux-ci, dans la continuité de nos projets liés à l’image.

Nous voulions pousser plus loin l’univers de la marque que je situe entre rêve et rêve et réalité, en racontant une histoire

qui mette en lumière une génération de nouveaux talents. »

Maje confie donc sa stratégie online à Eléphante, une jeune agence digitale, qui cogite et propose alors…

un film pas tout à fit comme les autres !

Loin d’elle la prétention de « faire du cinéma », mais plutôt une capsule vidéo, avec de vraies filles dans la vraie vie,

en droite lignée avec les collections capsules que Judith Milgrom crée à chaque nouvelle saison.

L’idée séduit aussitôt.

 

 

Joanne, une beauté sauvage.

« Dans Fallow Me, je suis une apprentie comédienne, une city girl qui a les pieds sur terre mais aussi dans la tête dans les nuages…

Le problème c’est qu’elle perd son book justement le jour où il ne faut pas… »

« Je viens de Nice. Très jeune j’ai eu envie de faire du théâtre, j’ai suivi des cours au centre méditerranéen Jean-Cocteau au Cap d’Agde et je suis montée à Paris

où j’ai intégré l’école Actors Factory , où on a d’ailleurs tournée mes scènes… J’ai répondu a un casting sur Facebook… Une des questions était :

« Quelle est la première chose à laquelle vous pensez le matin? » et j’avais répondu « Au rêve que j’ai fait! ».

Sauf que là, maintenant, mon rêve je le vis grâce à Fallow Me ».

 

 

Doria, une élégance déconcertante. 

« Dans Fallow Me, je travaille dans une agence de publicité.

Je suis moitié intello, moitié créative. Je suis très encrée dansla vie active.

Je lis beaucoup, je suis disons l’intello de la bande (rires).

Mon problème, j’ai perdu un livre qui m’est cher et que j’ai truffé d’annotations… »

« Dans la vie, je suis étudiante. J’ai une formation littéraire, j’ai fait deux ans de prépa,

je vais passer une licence de cinéma et je suis inscrite à la Sorbonne en « écriture de théâtre ».

Et je viens de tourner cet été en premier rôle.

La fille publique de Cheyenne Carron.

Je ne sais pas ce que l’avenir me réserve mais l’écriture y aura forcément une grande place.

 

Lila, un naturelle rock’n’roll.

« Dans Fallow Me, j’interprère une chanteuse dans le affres de la créations ,

une fille tellement stressée qu’elle en perd l’audition, ce qui est un comble pour une musicienne…! ».

« J’ai débuté à 8 ans au cinéma dans Demi-Tarif d’Isild Le Besco.

Avec mon père musicien et une mère comédienne j’ai baigné très tôt dans le milieu artistique mais je n’ai jamais suivi de cours.

Même si je viens de tourner dans Amour et Turbulances d’Alexandre Castagnetti avec Nicolas Bedos et Ludivine Sagnier, je veux devenir chanteuse.

C’est à 15 ans, en écoutant Murray Head que je l’ai décidé. Pour l’instant je peaufine les quatorze morceaux de mon premier album qui sortira chez Because ».

 

eboutique.maje.com

 

 

 

 

 Suivez moi sur Instagram @ObsessionLuxe


Maje, « Fallow Me » le tournage …
Votre adresse email ne sera pas publié

Laisser un commentaire

Maje, « Fallow Me » le tournage …
Christel Engström
Article
Christel Engström
,,,,,,,,,,,,,

Une soirée de présentation toute en fraîcheur.

Un vrai plaisir d’avoir pu partager cette projection avec Joanne, Doria et Lila!

 » Ce qui frappe quand on arrive le premier jour sur le tournage de Fallow Me c’est la jeunesse et la vitalité ambiante.

Jeunesse du cast bien sûr, mais aussi jeunesse de l’équipe technique, de la styliste, des staffs de l’agence de pub et de la production et,

plus subtilement encore, jeunesse de l’esprit, du mood, de l’esthétique qui flotte sur le plateau et va y perdurer trois jours.

En effet, pendant trois jours – et presque trois nuit – cette famille fraîchement composée autour d’un même projet ne va jamais se départir

de cet état de grâce par une chaleureuse complicité née d’une même vision, de références partagées, de backgrounds similaires et d’enthousiasme communicatif…

Ainsi d’un cours de théâtre à un studio d’enregistrement, des quais du canal Sain-Martin à une agence de pub, d’un appartement parisien à un dance-floor,

va-t-on partager des instants de vie de trois jeunes et jolies Parisienne… ».

 

 

A propos de MAJE

Maje est la marque de mode créée par Judith Milgrom.

Raffinée, sexy, élégante, tendance, rock, bohème, pointue, au goût d’aujourd’hui et déjà de demain.

Maje est une marque moderne.

Une marque qui, loin des archétypes et des codes inhérents au milieu, a choisi de communiquer différemmant.

« L’idée de départ, confie Judith Milgrom, par ailleurs grande fan de cinéma des années 1960, était d’imaginer

des contenus digitaux innovant, avec nos clients au coeur de ceux-ci, dans la continuité de nos projets liés à l’image.

Nous voulions pousser plus loin l’univers de la marque que je situe entre rêve et rêve et réalité, en racontant une histoire

qui mette en lumière une génération de nouveaux talents. »

Maje confie donc sa stratégie online à Eléphante, une jeune agence digitale, qui cogite et propose alors…

un film pas tout à fit comme les autres !

Loin d’elle la prétention de « faire du cinéma », mais plutôt une capsule vidéo, avec de vraies filles dans la vraie vie,

en droite lignée avec les collections capsules que Judith Milgrom crée à chaque nouvelle saison.

L’idée séduit aussitôt.

 

 

Joanne, une beauté sauvage.

« Dans Fallow Me, je suis une apprentie comédienne, une city girl qui a les pieds sur terre mais aussi dans la tête dans les nuages…

Le problème c’est qu’elle perd son book justement le jour où il ne faut pas… »

« Je viens de Nice. Très jeune j’ai eu envie de faire du théâtre, j’ai suivi des cours au centre méditerranéen Jean-Cocteau au Cap d’Agde et je suis montée à Paris

où j’ai intégré l’école Actors Factory , où on a d’ailleurs tournée mes scènes… J’ai répondu a un casting sur Facebook… Une des questions était :

« Quelle est la première chose à laquelle vous pensez le matin? » et j’avais répondu « Au rêve que j’ai fait! ».

Sauf que là, maintenant, mon rêve je le vis grâce à Fallow Me ».

 

 

Doria, une élégance déconcertante. 

« Dans Fallow Me, je travaille dans une agence de publicité.

Je suis moitié intello, moitié créative. Je suis très encrée dansla vie active.

Je lis beaucoup, je suis disons l’intello de la bande (rires).

Mon problème, j’ai perdu un livre qui m’est cher et que j’ai truffé d’annotations… »

« Dans la vie, je suis étudiante. J’ai une formation littéraire, j’ai fait deux ans de prépa,

je vais passer une licence de cinéma et je suis inscrite à la Sorbonne en « écriture de théâtre ».

Et je viens de tourner cet été en premier rôle.

La fille publique de Cheyenne Carron.

Je ne sais pas ce que l’avenir me réserve mais l’écriture y aura forcément une grande place.

 

Lila, un naturelle rock’n’roll.

« Dans Fallow Me, j’interprère une chanteuse dans le affres de la créations ,

une fille tellement stressée qu’elle en perd l’audition, ce qui est un comble pour une musicienne…! ».

« J’ai débuté à 8 ans au cinéma dans Demi-Tarif d’Isild Le Besco.

Avec mon père musicien et une mère comédienne j’ai baigné très tôt dans le milieu artistique mais je n’ai jamais suivi de cours.

Même si je viens de tourner dans Amour et Turbulances d’Alexandre Castagnetti avec Nicolas Bedos et Ludivine Sagnier, je veux devenir chanteuse.

C’est à 15 ans, en écoutant Murray Head que je l’ai décidé. Pour l’instant je peaufine les quatorze morceaux de mon premier album qui sortira chez Because ».

 

eboutique.maje.com

 

 

 

 

 Suivez moi sur Instagram @ObsessionLuxe